ÊTRE ACCOMPAGNÉ

DiverCités prévoit un accompagnement permettant aux personnes autistes TSA de faire face aux nécessités de l’organisation de la vie courante.

L’accès à certains services présents sur le lieu d’habitat doit être favorisé par l’adaptation des apprentissages et de l’environnement aux fonctionnements sensoriels, cognitifs, émotionnels et de communication des personnes autistes. DiverCités prévoit dans son projet d’habitat la mise en place de services divers dont les personnes autistes TSA pourront bénéficier : 

  • Ménage
  • Laverie
  • Repas
  • Démarches administratives notamment dans le cadre de la santé (prise de rendez-vous chez un spécialiste ou médecin, gestion des prises en charges, dossiers administratifs, etc.…)
  • Gestion financière (gestion de budget, optimisation des dépenses, suivi financier, etc.)
  • Organisation de loisirs (inscriptions, organisation, etc.)

Tous ces services d’aide ad-hoc mettent l’accent sur la participation active des résidents TSA pour les accompagner vers l’indépendance et l’autonomie.

Il est prévu dans ce sens des modules de formations spécifiques construit avec une approche pédagogique adaptée, pour favoriser l’apprentissage des personnes autistes TSA afin de leur donner à terme une certaine autonomie dans la gestion de ces services.

Ménage

Le service de ménage sera effectué par une structure d’aide à domicile en présence des résidents TSA. La personne TSA participera aux tâches ménagères et apprendra les gestes, avec pour objectif l’acquisition d’une certaine autonomie permettant d’envisager une réduction graduelle de ce service. Le prestataire aidera également le résident à préparer ses achats de produits ménagers. Selon la taille des appartements, une prestation moyenne de 1 heures par semaine est prévue à terme.

Le service devant être effectué en présence du résident, il s’agira d’horaires décalés, probablement le soir après le travail ou le samedi matin.

Les personnes réalisant cette prestation seront sensibilisées aux problématiques des TSA. Les difficultés liées au ménage ne semblant pas insurmontables pour une personne ouverte et de bon sens, une session initiale de 2 heures semble suffisante.

En amont

DiverCités proposera  aux futurs habitants TSA qui le souhaitent de suivre une formation à l’autonomie et à la vie en appartement. Cette formation est constituée de 19 ateliers de 2 heures, et aborde différents thèmes tels que la gestion du budget, l’alimentation, le ménage ...etc.

Référent.e de vie

En dehors du ménage, et afin de ne pas multiplier les intervenants, il semblerait judicieux de confier l’accompagnement du quotidien à un référent de vie stable et disponible sur place. Nous estimons l’effort requis à 1h30 par semaine et par résident, soit un équivalent temps plein sur une base de 15 résidents TSA.

Cet accompagnement au quotidien comprendra les points suivants:

  • Repas: l’objectif visé est de s’assurer que les résidents aient accès à un repas équilibré par jour. Les situations sont très diverses, allant d’une personne bénéficiant en semaine d’une cantine sur son lieu de travail à un travailleur free-lance exerçant depuis son domicile. 

Pour les personnes TSA, chaque étape du processus présente, à des degrés divers, des difficultés : choix des menus, établissement de la liste de courses, réalisation des achats, préparation du repas.

En fonction de la situation de chacun, et pour faciliter une évolution vers l’autonomie, il est donc souhaitable de mettre à disposition un éventail de solutions:

  • Aide à la composition des menus
  • Établissement d’une liste de courses
  • Achat des courses en ligne avec service de livraison
  • Décomposition de la préparation du repas en protocole extrêmement détaillé

Plusieurs modalités de mise en œuvre sont envisageables : organisation d’ateliers culinaires, livraison de box prête à cuisiner, abonnement à un service d’aide à l’organisation des repas, etc.

Le numérique offre des possibilité très intéressantes, par exemple en présentant les recettes pas-à-pas (algorithme de préparation) ou en automatisant les listes d’achats.

L’objectif d’évolution vers l’autonomie implique également la présence d’un commerce de proximité facilement accessible. 

 

  • Aide administrative : cet accompagnement sera organisé sous forme d’un rendez-vous hebdomadaire permettant de mettre en place un suivi financier et administratif. Ces rendez-vous seront organisés principalement durant les horaires de bureau et nécessiteront donc l’accord de l’employeur et/ou des horaires de travail aménagés. L’aide administrative prendra également en compte la prise de rendez-vous, du type administratif ou médical.
  • Loisirs et vie sociale : il s’agit d’un domaine important car les personnes TSA ont tendance à se replier sur elles-mêmes et à n’avoir que très peu de vie sociale en dehors du travail.

L’approche habituelle consistant à organiser des activités en groupe n’est pas efficace. En effet, la perspective de rencontres n’est pas en soi un facteur de motivation suffisant et les activités proposées sont souvent inadaptées.

L’idée est donc de partir des centres d’intérêt de la personne TSA et de l’accompagner afin de pratiquer des activités qui leur conviennent. Ces activités sont susceptibles d’engendrer des contacts fructueux car les sujets de conversation seront trouvés facilement. Les personnes TSA se sentent beaucoup plus à l’aise lorsqu’elles parlent d’un sujet qu’elles connaissent bien et qui les passionne.

Dans ce contexte, le référent de vie aidera les résidents à trouver des activités extérieures correspondant à leurs centres d’intérêts et les assistera pour surmonter les obstacles les empêchant habituellement d’y prendre part : réservations, inscriptions, etc...

Utilisation du numérique pour l’accompagnement et le suivi

L’utilisation du numérique permet de réduire les coûts liés aux services et accompagnements, tout en réaffirmant la nécessité d’un accompagnement humain. Cela pourrait se décliner pour l’organisation du temps et la gestion de la vie quotidienne, par des outils comme Planisimple et Pictotask (montre connectée).  Planisimple fonctionne sous forme d’un abonnement de 20  euros/mois. Pictotask nécessite l’achat d’une montre à 180 euros.

Evaluation du bien être des résidents et de l’accompagnement en place

Il est prévu d’évaluer les le bien-être des résidents et l’accompagnement. Cela pourrait se traduire par une collaboration avec le projet Baromètre (Québec et France) : il s’agit d’un outil d’intervention clinique, numérique et collaboratif qui met en lumière les forces et les progrès de la personne dans sa communauté. Il permet d’apprécier l’évolution de la qualité de vie en tenant compte des priorités de l’usager. Le Baromètre soutient la participation et l’engagement de ce dernier, à la hauteur de ses capacités, tout au long de sa démarche de rétablissement. Fondé sur les principes de la personnalisation des soins et services et sur le modèle des forces en santé mentale, il se veut un vecteur d’empowerment en un contexte de pratiques interprofessionnelles. En alternative et/ou complément d’une évaluation à l’aide d’outils numériques, il est également envisageable de faire réaliser une évaluation par un organisme extérieur. 

Poursuivre la lecture...

ACTUS

En complément de ses missions, DiverCités vous apporte régulièrement du contenu sur les actualités des personnes Autistes TSA et de notre association.

VIDÉOS

BROCHURE

HAUT